Contacter le RP

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez bénéficier d'un compte Babbler.

arrow_back

Babbler permet aux journalistes et communicants de collaborer plus simplement.

En vous connectant, vous pourrez accéder gratuitement aux espaces presse des centaines d'entreprises de vos secteurs qui sont sur Babbler, entrer en contact direct avec leurs équipes RP mais aussi y partager vos prochains sujets !

Leurs espaces presse sont sur Babbler :

Vous êtes à 1 clic de l'inscription !

Précédent

Content de vous revoir !

Communiqué

Consommation responsable : L'occasion fait la part belle au marché de l'e-commerce culturel
timer minutes de lecture minute de lecture

Copier le lien
Près de 60% des Français ont déjà acheté ou revendu en ligne des articles culturels d'occasion. De plus, un Français sur cinq achète au moins une fois par mois un article culturel de seconde-main. Enfin, 43 % des Français qui n'achètent ni ne vendent de livres et autres produits culturels d'occasion, sont toutefois prêts à sauter le pas.

Cliquez sur l'image pour obtenir le format original

A Paris, le 6 février 2020 – En 2020, l’évolution n’est plus que technologique, elle concerne aussi les modes de consommation. La surconsommation a des impacts directs sur l'environnement. Les nouveaux modes de consommation, promouvant l’économie circulaire telles que la consommation durable ou partagée ou encore la frugalité sont devenus une réalité pour beaucoup.

Toutefois à l’heure des bonnes résolutions, les Français sont-ils prêts à adopter des pratiques de consommation responsable à leurs habitudes culturelles ?

Pour tenter de répondre à cette question, momox, entreprise de recommerce spécialisée dans l’achat et la revente de livres et d’articles culturels, avec Kantar, a réalisé une étude pour cerner la perception des Français sur la tendance de l’occasion sur le marché de la culture.

La tendance du recommerce se confirme

Les résultats de l’étude de Kantar pour momox révèlent que 70% des 25-34 ans ont déjà acheté ou revendu des articles culturels en ligne contre seulement 46% des 55-64 ans.

Véritable tendance, un Français sur cinq achète au moins une fois par mois un article culturel de seconde-main tandis que 23,7% d'entre eux en achètent au moins un tous les trois mois.

Enfin plus de 43 % des Français n’ayant jamais pratiqué ce mode de consommation se disent prêts à succomber aux sirènes du recommerce en achetant ou revendant des articles culturels d'occasion tels que des livres, CDs, films ou jeux-vidéo dans les prochains mois.

Entre conscience écolo et désir d’économies 

Pour l’ensemble des adeptes du recommerce, les principales raisons motivant leurs achats sont des prix plus intéressants en ligne qu'ailleurs (63,7%), la praticité et la rapidité des achats (29,8 %) ainsi que le large choix d'articles disponibles en ligne (29,5%). L'envie de donner une seconde vie aux objets figure également parmi les raisons les plus fortes partagées par les interrogés (40,3%). Une motivation particulièrement ressentie chez les 55-64 ans qui sont plus de 60% à penser aux enjeux environnementaux lors de leurs achats.

Les raisons qui poussent les Français interrogés à revendre leurs livres et autres articles culturels d'occasion en ligne sont l’envie de libérer de l’espace dans leurs placards (62,2%), la volonté de lutter contre le gaspillage (59,6%) et de gagner un peu d’argent (59,3%).

Les plus jeunes, adeptes du recommerce et des jeux-vidéos.

Les 16-24 ans sont quant à eux 66,5% à avoir déjà acheté ou revendu des livres, CDs, DVDs ou jeux-vidéos en ligne. Et sans grande surprise malgré un pouvoir d’achat moindre que les autres répondants, 27,2% de ces adeptes du recommerce utilisent au moins une fois par trimestre les plateformes pour acquérir de nouveaux jeux-vidéos.

Enfin la tendance de l’ère du tout digital dans la culture se confirme chez les 16-24 ans ! Les CDs et DVDs n’ont définitivement plus la côte chez les plus jeunes. Les 16-24 ans ne sont que 4,3% à acheter des disques et 6,5% des DVDs/Blu-ray au moins une fois par mois.

Heiner Kroke, CEO de momox, commente « La France représente notre deuxième plus grand marché, derrière l’Allemagne, sur lequel nous constatons une vraie accélération depuis deux ans. ». Il poursuit, « Les  résultats de cette étude confirme que les Français ont aujourd’hui pleinement conscience des enjeux à la fois économiques et écologiques du recommerce. Ils n’hésitent plus à acheter ou revendre leurs livres, films, disques ou jeux-vidéo d’occasion, ce qui est une bonne nouvelle pour le marché du seconde-main ».

Le chiffre de momox

Les Français (re)vendent leurs vêtements et chaussures (79%), leurs meubles (42%) mais aussi des jouets pour enfants (36%) en ligne sur les plateformes de recommerce.1

1-Une enquête menée par momox.f réalisée auprès de 1353 répondants français en octobre 2019.


Méthodologie

Étude momox / Kantar réalisée auprès de 1057 répondants français du 14 au 19 novembre 2019.


A propos de momox

momox a lancé en 2004 le premier portail d’achats de produits culturels d’occasion dans les pays germanophones. Aujourd’hui momox est le vendeur de biens d’occasion le plus important sur Amazon à travers le monde. Basée en Allemagne, momox achète des articles d’occasion à prix fixe via momox.fr et son application mobile. L’entreprise prend en charge le prix de l’envoi des biens proposés par les particuliers sur ses plateformes. Les articles achetés sont ensuite revendus sur momox-shop.fr pour les produits culturels (livres, vinyles, jeux vidéo, etc.) en France avec des économies pouvant aller jusqu’à 70 % du prix de l’article neuf. Le siège de la société à Berlin gère également les plateformes localisées au Royaume-Uni, en France, en Belgique et en Autriche.

Autres actualités de la marque

inscrit avec succès

Félicitations, vous êtes inscrit sur BABBLER !

Pour découvrir dès maintenant toutes les actualités qui vous attendent sur Babbler, consultez votre newsfeed !

Vos domaines ont été préselectionnés. Vous pouvez les compléter en cliquant ici