Contacter le RP

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez bénéficier d'un compte Babbler.

arrow_back

Babbler permet aux journalistes et communicants de collaborer plus simplement.

En vous connectant, vous pourrez accéder gratuitement aux espaces presse des centaines d'entreprises de vos secteurs qui sont sur Babbler, entrer en contact direct avec leurs équipes RP mais aussi y partager vos prochains sujets !

Leurs espaces presse sont sur Babbler :

Vous êtes à 1 clic de l'inscription !

Précédent

Content de vous revoir !

Album

CP bilan Premiere Classe Mars 2020
timer minutes de lecture minute de lecture

Copier le lien
Retour sur l'édition 'Visible à l'oeil nu' qui intégrait l'événement de mode éco-responsable Impact



C’est en ces temps troublés que l’on prend conscience plus que jamais de nos valeurs, de nos convictions et de la solidarité qui émane de notre communauté. Depuis 31 ans, Premiere Classe est un passage obligé de la Fashion Week parisienne, le point de rencontre des professionnels du monde entier, l’écrin le plus brillant de l’accessoire et du prêt-à-porter. Aujourd’hui, après quatre jours de réunions et d’échanges, parfois incertains sous l’ombre du Covid-19 et de quelques nuages tempétueux, ces 31 années de dialogue, de travail et de collaboration ont démontré une fois de plus la force et la constance incroyable de notre modèle. Malgré une conjoncture sanitaire et économique complexe, un climat social parfois délétère, Premiere Classe a pu se réunir dans un esprit de cohésion, de bienveillance et de compréhension. L’ensemble de la famille WSN a su garder le sourire tout en cherchant à trouver des solutions pour optimiser l’expérience et générer du business au sein d’une réalité hors cadre, en plein centre de Paris, dans une scénographie colorée aux teintes rassurantes et chaleureuses. Au coeur d’une fête de la mode quelque peu bouleversée, cette édition de Premiere Classe a donc su rester un lieu de ralliement incontournable et une valeur sûre grâce au soutien sans faille de l’ensemble de la communauté. Avec cette édition qui s’achève, WSN s’engage avec vous pour réussir un pari plus que jamais nécessaire. Celui de faire de la mode, un accessoire essentiel : celui de créer du durable avec de l’éphémère. 


Frédéric Maus, directeur général de WSN



En ces premiers jours de mars, Paris vient clôturer une Fashion Week hivernale pour la moins particulière avec une indéniable élégance. L’ensemble de ses acteurs a su se donner les moyens de ses ambitions, offrant au monde entier la vision d’une mode inébranlable, vaillante et passionnée. C’est une fois de plus au coeur du Jardin des Tuileries, centre névralgique de la capitale, que Premiere Classe a pu accueillir exposants et visiteurs pour célébrer la création et l’accessoire, confirmant son rôle statutaire et fédérateur au sein de la Paris Fashion Week. Malgré des ordres sanitaires et un climat peu enclin à la fête, nous avons souhaité faire de cette édition un lieu rassurant de ralliement et de solidarité, afin de maintenir le business et de pouvoir créer celui de demain. Finalement, nous avons été l’un des endroits les plus animés de cette semaine de la mode parisienne grâce au rassemblement d’une majeure partie de la communauté WSN. 


En dépit des incertitudes liées à l'épidémie de Covid-19 : organisateurs, exposants et visiteurs ont su s’adapter au contexte difficile et préserver leur activité. Avec 430 marques présentes, parmis lesquelles 370 d’accessoires et 60 de prêt-à-porter, cette édition présentait 30% de nouveaux exposants, et 60 marques dans l’espace “Impact” qui brandait pour la première fois une offre de premium “sustainable”. Parmi l’ensemble des marques représentées : 40% étaient françaises puis venaient l’Italie (18%), le Japon (7,5%), la Grande-Bretagne (7%), les États-Unis suivis par l’Espagne, la Belgique et l’Allemagne. L’offre de cette saison a été saluée par l’ensemble de la profession, notamment la montée en gamme du prêt-à-porter, venue compléter l'offre premium de Premiere Classe, et qui a su générer une véritable attraction en rencontrant un public de qualité et en apportant à l’ensemble de l’événement une clientèle intéressante. 


En raison notamment de la conjoncture exceptionnelle et des mesures de sécurité et de confinement de certains pays, Premiere Classe a enregistré une baisse de 32,63% des visiteurs durant ces 4 jours, avec un visitorat majoritairement français (48%) par rapport à l’année dernière. Néanmoins, le nombre de visiteurs internationaux reste plus élevé que la France en terme de visitorat global. Le Japon confirme ainsi sa place de première nation étrangère à visiter l’événement avec 8,2% de visitorat. L’Italie a également répondu à l’appel avec 5,59%, puis les États-Unis (3,72%), le Royaume-Uni (3,88%), l’Allemagne et la Belgique (2,95%), suivi de près par la Suisse, l’Espagne, la Corée et la Russie. Sans surprise, la Chine était peu représentée lors de cette édition et sort du top 10 pour se placer en 16e position des pays visiteurs. Au global, il s'agit du 4ème pays qui subit la plus forte baisse de notre visitorat à l'international après le Japon, l'Italie et les État-Unis. On constate toutefois une hausse du visitorat nouveau avec 22% de visiteurs déclarant venir à Premiere Classe pour la première fois face à 15% il y a un an. Parmi l’ensemble des venus, les fonctions les plus représentées étaient les acheteurs (28%), directeur général (11,72%), gérant de société (7,44%), directeur des achats (4,10%), styliste et designer (4,28%) et assistants d’achats (4,04%). Les détaillants multimarques étaient également présents (25,60%) ainsi que les bureaux d'achat - majoritairement français, venus représenter principalement les États-Unis, le Canada et le Japon. Les chaînes de magasins et showrooms multimarques étaient également au rendez-vous, ainsi que les métiers de l’e-commerce, la presse, les agents, marques et enseignes.



De manière générale, on constate que les acheteurs sont finalement venus en respectant un planning de rendez-vous strict et en faisant primer l’efficacité sur la découverte. Une stratégie qui s’est révélée payante pour les marques habituées de Premiere Classe qui ont pu confirmer leurs commandes et réassorts tout en rencontrant de nouveaux acheteurs mais qui s’est avérée plus complexe pour les marques nouvellement arrivées. Anticipant une baisse du visitorat, certaines marques, pro-actives, ont par ailleurs invité leurs acheteurs à assister à l’événement tout en initiant de nouvelles prises de contact. Cette préparation leur a permis de réaliser une belle édition et de réaliser leurs objectifs. Une bonne communication et un système B digital pour les rencontres annulées ont par ailleurs permis d’optimiser les rendez-vous et échanges entre certaines marques et acheteurs. Si Premiere Classe a rencontré une baisse évidente de visiteurs, la qualité du visitorat s’est véritablement faite ressentir auprès des marques et exposants. De belles boutiques françaises, mais également internationales, étaient présentes confirmant la place centrale de Premiere Classe dans le calendrier de la mode. Bien qu’écourtant leur visite, les acheteurs se sont donc déplacés afin de conclure cette nouvelle saison de la mode qui s’achève à Paris et de ne pas manquer ce rendez-vous incontournable avec les créateurs venus du monde entier. 


En raison de la conjoncture particulière, WSN souhaite par ailleurs renforcer la visibilité des exposants qui étaient présents sur l’événement en les accompagnant après Premiere Classe afin de pallier le manque de visibilité éventuel que certains ont pu subir. En continuant à faire leur promotion et en assurant un dispositif d’accompagnement à plus long-terme, le groupe souhaite ainsi générer du business et soutenir la vivacité du marché tout en témoignant, une fois de plus, de son engagement envers les marques et exposants.


Ils sont venus sur Premiere Classe


Pour la France : Les Galeries Lafayette, Printemps, Victoire, Allan Joseph, La Redoute, La Samaritaine, Le grand magasin, Le Bon Marché, Kiliwatch, Brand Bazar, Globe, Sceno 10, Victoire, Merci, Pop and shoes, Printemps, Abou d'Abi Bazar


Pour l'international : Baycrews (Japon), Isetan (Japon), United Arrows (Japon), American Rag (US), HP France (Japon), 10 Corso Como (Corée), Midnight Express (Turquie), Harvey Nichols (Hong Kong), Husk (Australie), Beams (Japon), Ron Herman (Japon), So'solt (Corée), HP France (Japon), Victorienne (Italie), Vakko (Turquie), United arrow (Japon), Ygrecque (Belgique), Parad (Royaume-Uni), Dover street market Singapore, Japan et USA, Beams (Japon), Boyds (Etats-Unis), Gritty Nitty (Suède), Isetan (Japon), Ships (Japon), Eclectic (Suisse), Tom Greyhound Seoul (Corée), Gravitypope (Canada), Nass clothing company (Koweit), Galeries Lafayette Berlin, Matsuya (Japon), Lane Crawford (Hong Kong), Tom Greyhound Seoul (Corée), Tomorrowland (Japon), Baycrews (Japon), Le Coloris (Belgique), La maison Simons (Canada), Konk (Allemagne), Harvey Nichols (Royaume-Uni), Fortnum & Mason (Royaume-Uni), Biffi (Italie), Jun Co (Japon), Bonvicini (Italie), Estnation (Japon), Browns (Royaume-Uni)



Impact, le nouveau rendez-vous international de la mode écoresponsable à Paris, a intégré pour la première fois l’écrin Premiere Classe, s’exposant à l’entrée de la tente Concorde. En trouvant une ligne éditoriale de Fashion Week, ces marques engagées ont su démontrer une fois de plus que le durable est le nouveau désirable. Sur les quatre jours, l’espace a compté 54,97% de professionnels en visites uniques. Une initiative saluée par la créatrice Amélie Kaszuba de la marque “Entoure”, heureuse de pouvoir exposer ses créations de “luxe accessible” à Premiere Classe et de rejoindre une sélection haut de gamme, esthétique et pointue.


“Une première expérience qualitative et très positive”, conclut-elle dans un sourire.


Le Pop-Up Store arty et coloré de “Face to Face” proposait quant à lui une sélection de 20 marques engagées mode, accessoires, beauté et lifestyle dans une ambiance décontractée et conviviale et un esprit de fête PFW. On pouvait découvrir également “The Ethiquette”, un concept couture éco-responsable, et une sélection raffinée de boutiques vintage qui venait conclure cette offre éthique et éclectique. Tout au long du week-end, des ateliers créatifs d’upcycling, de broderie et de reprisage étaient aussi organisés sous le son des DJ sets. L’ensemble des marques exposées à “Impact” ont pu s’ouvrir au grand public et renforcer leur visibilité dans un contexte BtoC. Avec la billetterie de l’association “Reforest Action”, 87 arbres ont par ailleurs pu être vendus, soit un total de 281 euros récoltés.


La tente “Tuileries” présentait une offre d’accessoire - bijoux précieux et créateurs, maroquinerie, chaussures, chapeaux et autres accessoires divers - et de prêt-à-porter offrant un état des lieux exhautif des créations et savoirs-faire du moment. Le coeur de la création française et internationale est venue y dévoiler ses collections et tendances des saisons à venir. Pour Marie Laure Chamorel, créatrice de la marque éponyme de joaillerie :


“Premiere Classe reste le véritable leader de l’accessoire et du bijou dans le monde, c’est l’événement le plus beau et le plus conséquent.”



Une vision soutenue par Sandrine Domercq, fondatrice de la marque de fine jewellery, Perle de Lune, qui venait présenter cette saison la nouvelle identité de sa marque :


“Malgré un faible visitorat, nous avons reçu un très bon accueil et avons pu tester notre nouvelle image de marque auprès de visiteurs de qualité. Premiere Classe reste un lieu de collaboration entre professionnels et un espace de dialogue ouvert.”


Bruno Beaugrand, designer de la marque “Lumi”, présentait quant à lui sa première collection de sacs, à base de matières recyclées 100% certifiées, auprès d’un public réceptif et enthousiaste, comme en atteste les nombreuses commandes effectuées lors de ces quatre jours d’événement. Un succès rencontré également par la marque Herbert Frère et Soeur :


“Nous avons réalisé de très belles commandes et sommes contents de cette édition à Premiere Classe, se réjouit ainsi la créatrice Camille Herbert. Depuis trois ans que nous participons, nous retrouvons toujours une clientèle de grande qualité.”


La créatrice de lunettes Nathalie Blanc salue également la qualité des contacts et clients rencontrés lors de ces quatre jours qui se révèlent plus fructueux que ceux de la saison passée. Dans l’espace réservé à la chaussure, si Robert Maranos reconnaît l’influence de Premiere Classe en tant que leader incontournable de la profession, il regrette cette fois une édition plus calme dûe à la conjoncture.


Si l’accessoire était roi au milieu des allées des Tuileries, on pouvait également découvrir une gamme de prêt-à-porter haut de gamme, portée par la nouvelle garde mode et des designers à la renommée internationale, célébrant des pièces au savoir faire exceptionnel. Voir(e), Salut Beauté et Martin Luttëcke, les 3 lauréats du concours de jeune création “Lab Scene” en partenariat avec l’Istituto Marangoni, présentaient leurs créations détonantes au style bien distincts aux côtés d’une sélection de prêt-à-porter pointue comme la très bankable marque new yorkaise Makarian qui a rencontré un franc succès lors de cette édition 2020. La tente “Louvre” présentait quant à elle des pièces tendances et haut de gamme dans un espace où la création était mise à l’honneur avec des marques comme Chloé Stora, Hana San, Nicholson and Nicholson ou le designer français Laurent Taieb, fondateur de la marque Ventcouvert, qui salue l’offre qualitative et plus exclusive de Premiere Classe :


“C’est un très bel événement raffiné qui souffre malheureusement d’une conjoncture peu favorable. J’adore ce salon ! Je le trouve très esthétique, j’aime sa scénographie recherchée et son approche toujours stylée.” 


L’exposition “Visible à l’oeil nu” organisée par l’agence de création et magazine “Tafmag” venait elle aussi célébrer la création et l’art à travers des artistes aux talents éclectiques : sculpture, photographie, illustration et peinture. Leurs oeuvres colorées, piquantes ou acidulées faisaient écho à l’air du temps et venaient interroger l’esthétique de notre époque. Une offre culturelle et lifestyle soutenue par des rendez-vous gastronomiques appréciés et deux soirées festives au son de DJ sets renommés, comme celui endiablé de la chanteuse et actrice Fishbach lors de la soirée d’opening du vendredi, tandis que les sons des célèbres Isaac Delusion et de l’explosif collectif La Créole venaient conclure ces quatres jours de rassemblement lors de fameuse et tant attendue closing party du dimanche soir. 


Mais alors que vient de se terminer cette édition hivernale de Premiere Classe et cette grande saison des défilés, on retiendra surtout de ces quelque jours, les conseils avisés et les échanges de bons procédés entre marques, designers, fabricants, joailliers, agents ou acheteurs. On se souviendra des sourires, rires et accolades jusqu’à la tombée de la nuit. Car cette édition de Premiere Classe s’est avant tout ponctuée par un très bel élan de cohésion et de solidarité. Car derrière ces mots et ces chiffres se cachent aussi des réalités concrètes et des individus passionnés à la recherche de nouvelles manière d’exister et de nouveaux codes pour se réinventer. Car ce genre de conjoncture invite aussi au questionnement et à la réflexion, à l’action collective et au changement. Profitons-en.



La prochaine édition de Premiere Classe se tiendra du 2 au 5 octobre 2020.

Rendez-vous sur premiereclasse.com pour plus d'information.




It is in these troubled times that we become more aware than ever of our values, convictions and the solidarity which emanates from our community. For 31 years, Premiere Classe has been an essential part of Paris Fashion Week: the meeting point for professionals from around the world, the finest showcase of accessories and ready-to-wear. Today, after four days of meetings and exchanges, which were occasionally uncertain under the shadow of the Covid-19 and a few stormy clouds, these 31 years of dialogue, work and collaboration have demonstrated once again the incredible strength and consistency of our model. Despite a complex health and economic situation, and a sometimes injurious social climate, Premiere Classe was able to come together in a spirit of cohesion, goodwill and understanding. The entire WSN family has been able to keep smiling, whilst looking for solutions in order to optimise the experience and generate business under exceptional circumstances. Situated right in the centre of Paris, in a colourful setting, rich in reassuringly warm tones. At the heart of a somewhat disrupted celebration of fashion, this edition of Premiere Classe has retained its status as an unmissable rallying point and a sure value, thanks to the unwavering support of the entire community. With this edition coming to an end, WSN is committed to working with you in order to undertake a challenge which is more necessary than ever. The challenge of making fashion an essential accessory, of reconciling the sustainable with the ephemeral.


Frédéric Maus, Director of WSN



In these initial days of March, Paris wraps up a very special winter Fashion Week with undeniable elegance. All of its contributors have given themselves the means to achieve their ambitions, offering the world a vision of an unshakeable, valiant and passionate fashion community. Once again, it was at the heart of the Jardin des Tuileries, the capital’s nerve centre, that Premiere Classe welcomed exhibitors and visitors alike, to celebrate design and accessories, cementing the trade show’s statutory and federative role within Paris Fashion Week. In spite of health orders and an atmosphere which was not particularly conducive to partying, we wanted to make this edition a reassuring place of rallying and solidarity, in order to maintain today’s business and to be able to establish that of tomorrow. Finally, we were one of this Paris Fashion Week’s liveliest events, thanks to the gathering of a major part of the WSN community.  


Despite uncertainties linked to the Covid-19 epidemic, organisators, exhibitors and visitors were able to adapt to the difficult circumstances and keep up their activity. This edition showcased a total of 430 brands, among which 30% were presenting for the first time. 370 of the brands at Premiere Classe were dedicated to accessories and 60 to ready-to-wear. We were also proud to put forward a premium sustainable offer of 60 brands, under the umbrella of ‘Impact’. Of the totality of brands represented: 40% were French, then came Italy (18%), Japan (7.5%), the United Kingdom (7%), the United States, followed by Spain, Belgium and Germany. This season's offer was hailed by the entire industry: particularly praised was the move upmarket in ready-to-wear, which complemented Premiere Classe’s premium offer, and generated a real attraction by meeting a quality audience and drawing an interesting clientele to the event as a whole.


Notably due to the exceptional circumstances, and the security and confinement measures of particular countries, Premiere Classe recorded a 32.63% drop in the number of visitorscompared to last year. Although in terms of single countries, the majority of visitors were French (48%), the number of international visitors remained higher overall. Japan thus confirmed its place as the leading foreign country visiting the event, making up 8.2% of the total visitors. Italy also participated strongly with 5.59%, then the United States (3.72%), the United Kingdom (3.88%), Germany and Belgium (2.95%), closely followed by Switzerland, Spain, Korea and Russia. Unsurprisingly, China was less well represented at this edition, falling outside of the top 10, to rank in 16th position amongst the visiting countries. On the whole, it is the country which suffered the 4th sharpest drop amongst our international visitors, after Japan, Italy and the United States. However, there has been an increase in new visitors, with 22% declaring that this was their first time at Premiere Classe, compared with 15% a year ago. Of all in attendance, the most represented positions were buyers (28%), CEOs (11.72%), company directors (7.44%), commercial directors (4.10%), stylists and designers (4.28%) and buying assistants (4,04%). Multi-brand retailers were also present (25.60%), as were buying offices - the majority of which were French, coming to represent predominantly the United States, Canada and Japan. Chain stores and multi-brand showrooms also attended, as well as e-commerce, press, agents, brands and department stores.


Generally, visiting buyers followed a strict appointment schedule and prioritised efficiency over discovery. This strategy has proven to pay off for the brands which were familiar with Premiere Classe, and were therefore able to confirm their orders and restocking at the same time as meeting new buyers. However, it has proven to bemore complicated for newly participating brands. Anticipating a fall in visitor numbers, some proactive brands also invited their existing buyers to attend the event at the same time as establishing new contacts. This preparation enabled them to have a successful edition and meet their objectives. Good communication and a digitalised plan B system for cancelled meetings also made it possible to make the most of meetings and exchanges between brands and buyers. Although Premiere Classe saw a clear fall in the number of visitors, the high quality of those who did attend was truly felt by brands and exhibitors. A tasteful selection of stores, both French and international, attended. This really reaffirmed Premiere Classe’s status as a central event in the fashion calendar. Although their visit was cut short, buyers attended both in order to conclude this new fashion season currently drawing to a close in Paris, and not to miss this essential meeting point with designers from all around the world.


Due to the exceptional circumstances, WSN would also like to strengthen the visibility of the exhibitors who participated in the event by supporting them after Premiere Classe in order to compensate for any possible lack of visibility that some may have suffered. By continuing to promote them and providing longer-term support, the group wishes to generate business and support the strength of the market, whilst demonstrating once again, its commitment to the brands and exhibitors.


Present at Premiere Classe


France: Les Galeries Lafayette, Printemps, Merci, Victoire, Allan Joseph, La Redoute, La Samaritaine, Le grand magasin, Le Bon Marché, Kiliwatch, Brand Bazar, Globe, Sceno 10, Victoire, Pop and shoes, Printemps, Abou d'Abi Bazar


International: Baycrews (Japan), Isetan (Japan), United Arrows (Japan), American Rag (USA), HP France (Japan), 10 Corso Como (Korea), Midnight Express (Turkey), Harvey Nichols (Hong Kong), Husk (Australia), Beams (Japan), Ron Herman (Japan), So'solt (Korea), HP France (Japan), Victorienne (Italy), Vakko (Turkey), United arrow (Japan), Ygrecque (Belgium), Parad (UK), Dover street market Singapore, Japan and USA, Beams (Japan), Boyds (USA), Gritty Nitty (Sweden), Isetan (Japan), Ships (Japan), Eclectic (Switzerland), Tom Greyhound Seoul (Korea), Gravitypope (Canada), Nass clothing company (Kuwait), Galeries Lafayette Berlin, Matsuya (Japan), Lane Crawford (Hong Kong), Tom Greyhound Seoul (Korea), Tomorrowland (Japan), Baycrews (Japan), Le Coloris (Belgium), La maison Simons (Canada), Konk (Germany), Harvey Nichols (UK), Fortnum & Mason (UK), Biffi (Italy), Jun Co (Japan), Bonvicini (Italy), Estnation (Japan), Browns (UK)



‘Impact’, the new international meeting place for sustainable fashion in Paris, was integrated into the Premiere Classe showcase for the first time, situated at the entrance of the ‘Concorde’ tent. With a Fashion Week editorial, committed brands were able to demonstrate once more that sustainability is the new attractive. Over the four days, 54.97% of professionals visited the area at least once. An initiative praised by Amélie Kaszuba, designer of the brand, ‘Entoure’, who was happy to be able to exhibit her ‘accessible luxury’ designs at Premiere Classe, and to be a part of a high-end, attractive and sharp selection. “A qualitative and very positive first experience,” she concluded with a smile. The arty and colourful ‘Face to Face’ Pop-up Store offered a selection of 20 committed fashion, accessories, beauty and lifestyle brands, in a relaxed and friendly atmosphere and with a PFW party spirit. ‘The Ethiquette’, a sustainable couture concept, was also there to be discovered. As was a refined selection of vintage boutiques, which concluded this ethical and eclectic offer. Throughout the weekend, creative upcycling, embroidery and repair workshops were also organised in time to the music of DJ sets. All the brands exhibited at ‘Impact’ were able to open up to the general public, thus strengthening their visibility in a BtoC context. Thanks to the association ‘Reforest Action’’s ticket office, 87 trees were also able to be sold, resulting in a total of 281 euros collected. 


The ‘Tuileries’ tent presented the accessories offer; precious jewellery and designers, leather goods, shoes, and various other accessories. As well as a ready-to-wear selection showcasing an exhaustive inventory of designers and current know-how. The heart of both French and international design came here to unveil its trends and collections for the coming seasons. For Marie Laure Chamorel, designer of her eponymous brand, “Premiere Classe remains a true global leader in accessories and jewellery - it’s the most beautiful and most relevant event.” A vision supported by Sandrine Domercq, founder of the fine jewellery brand Perle de Lune, who came to this edition to present her brand’s new identity. “Despite the low number of visitors, we have received a very good reception and have been able to test our new brand image with quality visitors. Premiere Classe remains a place of collaboration between professionals, and a place of open dialogue.” Bruno Beaugrand, designer of the brand ‘Lumi’, presented his first collection of bags made out of certified 100% recycled materials, to a receptive and enthusiastic audience, as evidenced by the numerous orders placed over the four days of the event. The brand, ‘Herbert Frère et Soeur’ also saw success: “We have taken some very good orders and are happy with this edition of Premiere Classe. The designer, Camille Herbert, is therefore delighted. In the three years that we have been participating, we always find a high quality clientele.” The glasses designer, Nathalie Blanc, also praises the quality of contacts and clients met over these four days which are proving to be more fruitful than last season’s. In the dedicated shoe area, although Robert Maranos recognises Premiere Classe’s influence as a leading and unmissable industry event, he regrets an edition which was calmer this time, due to the exceptional  circumstances.


Although accessories took centre stage in the middle of the ‘Tuileries’ aisles, there was also a range of high-end ready-to-wear, worn by the new fashion guard as well as internationally renowned designers, celebrating pieces of exceptional savoir-faire. Voir(e), Salut Beauté and Martin Luttëcke, the 3 winners of ‘Lab Scene’, the contest for young designers in partnership with Istituto Marangoni, presented their original designs with distinct style, alongside a selection of cutting-edge ready-to-wear. For example, the very bankable New York brand Makarian, for whom the 2020 edition was a great success. The ‘Louvre’ tent presented trend and high-end pieces in an area where design was put in the spotlight with brands such as Chloé Stora, Hana San and Nicholson and Nicholson. Also in this area was French designer Laurent Taieb, founder of the brand Ventcouvert, who praises Premiere Classe’s high quality and exclusive offer: “This is an attractive and sophisticated event which is unfortunately suffering from the unfavourable circumstances. I love this trade show! I find it very aesthetically pleasing - I like its refined scenography and its ever-stylish approach.” 


The ‘Visible à l’oeil nu’ exhibition, organised by the creative agency and magazine, ‘Tafmag’ also came to celebrate art and design, through artists and an eclectic range of talents; sculpture, photography, illustration and painting. Their colourful, prickly or quirky works mirrored the times and called into question the aesthetics of today. A cultural and lifestyle offer was supported by popular gastronomic events, as well as two parties which were brought to life by the sounds of renowned DJ sets, such as the wild performance of singer and actor Fishbach, during Friday’s opening party. Whilst the famous sounds of Isaac Delusion and the explosive performers La Créole, concluded the four days of gathering at the famous and long-awaited Sunday night closing party.


Although this winter edition of Premiere Classe and this great fashion show season have now come to an end, these few days will be remembered above all for the sound advice and exchanges of good practice between brands, designers, manufacturers, jewellers, agents and buyers. We will remember the smiles, laughs and embraces which went on until nightfall. This edition of Premiere Classe was above all, marked by a surge of cohesion and solidarity. Since, behind these words and figures also lie concrete realities and passionate individuals, looking for new ways to exist and new codes with which to reinvent themselves. This kind of situation also encourages questioning, reflection, collective action and change. So, let’s take advantage, work together, and change the game!



The Next event will be: October 2nd – 5th 2020

Find more information on: premiere-classe.com

Autres actualités de la marque

inscrit avec succès

Félicitations, vous êtes inscrit sur BABBLER !

Pour découvrir dès maintenant toutes les actualités qui vous attendent sur Babbler, consultez votre newsfeed !

Vos domaines ont été préselectionnés. Vous pouvez les compléter en cliquant ici